Faire des économies (2) - Après fêtes 1ère partie

J'espère que vous avez passé un bon réveillon de Noël, remplit de présents, de votre famille, de vos amis et de bonne bouffe ! La nouvelle année commence et bien sûr on en profite pour penser aux bonnes résolutions et surtout faire un petit bilan de l'année et des fêtes !

Et là comme beaucoup, vous allez me dire "Aïe, j'ai un poil trop dépenser !", "Ça coûte quand même un bras les fêtes !"... Et là je vous répondrai que oui, mais il faut se faire plaisir aussi cela n'arrive qu'une seule fois dans l'année, mais l'année prochaine vous penserez à faire les choses un peu plus en avance (comme les cadeaux ou certains achats de nourriture) et vous verrez, votre portefeuille ne pourra que vous en remercier !

Bref, trêve de bavardage, les fêtes sont finies, mais c'est aussi juste après les fêtes que l'on peut faire de bonnes affaires ! Eh oui ma bonne dame, vous allez voir qu'il y a de quoi se faire plaisir, voire même prévoir pour l'année prochaine !

*** Un conseil avant de commencer, pensez à avoir de la place au congélateur, ou encore mieux investissez dans un congélateur à tiroir, un coût au départ mais par la suite une réelle économie ! ***


*~* Économies - Après les fêtes *~*


source: gettyimages

I. La nourriture

Entre le foie gras, la dinde ou le chapon, le saumon fumé, les plateaux fromages, et les desserts, je me demande encore comment les estomacs arrivent à supporter autant... Enfin, après ses moult repas gargantuesques il faut avouer qu'il nous en reste souvent sur les bras. Et comme on n'a pas forcément envie de manger de la volaille pendant une semaine, ou de se "tartiner" chaque jour des tonnes de fromages pour ne pas les perdre, je vais vous donner quelques astuces qui utilisée même en dehors des fêtes vous feront économiser du temps et de l'argent !


***

1. Les apéritifs

On commence toujours les fêtes avec un petit verre et des petites bouchées pour se préparer avant le grand festival des plats de fête. Lors de l'apéritif, on a souvent la main lourde sur le nombre car on pense toujours qu'il n'y en aura pas assez mais souvent on se retrouve avec pas mal de petites choses à grignoter dont on ne sait quoi faire après.

Tout ce qui est "feuilletés", on peut les conserver au congélateur s'ils n'ont pas été décongelés au préalable, on met tout sur une plaque et lorsqu'ils sont congelés on les met dans des sachets refermables.

On aura plus qu'à les réchauffer lors qu'une soirée improvisée !

On ne congèle que ce qui a été cuit, cela va de soi ! Alors le saumon fumé et le foie gras sont des denrées dont je ne suis pas experte mais je pense qu'il n'y aura pas trop de reste sur ces produits là, sinon on les finit rapidement le lendemain !

Les petits pains surprises et toasts sont souvent des produits préparés à l'avance, et souvent décongelés (hélas oui...), donc sauf si vous l'avez fait vous même, le mieux étant de le consommer rapidement. Les ingrédients dedans peuvent ne pas supporter la congélation (ou la décongélation), donc si vous n mangez pas tout le pain, ôter le maximum de garniture, laisser sécher le pain dans un four à température basse pendant 1 heure et mixer: vous aurez une chapelure originale !

Évitez juste de mélanger les pains au pâté avec ceux aux poissons !


Les verrines qui ne seront pas mangées, faites maison ou non, seront hélas pour elle mangées le lendemain ou bien jetées car la majorité des ingrédients que l'on met dedans seront soit crus ou cuisinés mais difficilement congelables. Imaginez tenter de congeler votre mousse de foie gras, ou encore votre purée d'avocat et carpaccio de saint Jacques... Perso, je mange le lendemain, mais après je ne conserve plus.

2. Les viandes et poissons

Le plus simple est de les congeler APRÈS les avoir un peu "travailler" avant.

Pour les volailles, ôter un maximum de viande sur la carcasse. Congeler la viande dans des petits sachets, comme ça vous en prendrez quand vous en aurez envie. Pour la carcasse, profiter de cette dernière pour en faire un bon bouillon: la déposer dans une grande gamelle avec un oignon, deux gousses d'ail et 3 carottes, un peu de sel et de poivre et la recouvrir d'eau. Laisser mijoter pendant 2 heures à feu doux et filtrer. Le bouillon sera délicieux tel quel, accompagné de vermicelles ou encore mieux, le congeler dans des bacs à glaçons, une fois congelés on les sort et on les met dans des sachets refermables. Et voilà ! Du bouillon maison à disposition de tout le monde et pendant un bon moment.

N’hésitez pas à rajouter un glaçon de bouillon quand vos pâtes ou votre riz est cuit, on le rajoute quand les pâtes sont égouttées (ou le riz), ça donnera une saveur délicieuse !

Pour les rôtis, terminer de couper la viande en tranches pas trop fines. Les congeler à plat sur une plaque, lorsque celles-ci sont congelées, on les mets dans un sac congélation et on les ressort quand on a une envie de viande.

Laisser la viande décongeler tranquillement à température ambiante (filmée avec du film étirable pour éviter l'arrivée trop rapide des bactéries) pendant deux heures avant de la réchauffer, sinon elle sera trop dure.

Les sauces qui accompagnent les viandes sont parfois assez grasses. Laisser refroidir vos sauces dans un bol au frigo, le lendemain vous n'aurez qu'à ôter le gras remonté à la surface pour dégraisser la sauce. Tout comme le bouillon, on peut congeler les sauces dans des bacs à glaçons et après les mettre en sachet refermable.

Personnellement je trouve que les sauces à base de crème se "délitent" lorsqu'elles se décongèlent, dans ce cas je m'abstiens de les conserver.

Les poissons peuvent aussi être congelés, mais attention si c'est un poisson qui a déjà été congelé on ne le recongèle surtout pas ! Si votre poisson cru était congelé et que vous l'avez ensuite fait cuire, alors là plus de souci, on peut le congeler sans aucun problème. Tout comme pour la viande, on le débite en morceaux plus ou moins gros (c'est au goût de chacun), on congèle à plat sur une plaque et après zou dans le sachet !

Les morceaux peuvent toujours s’accommoder dans un gratin, des croquettes ou encore des papillotes.

Quant aux autres restes de la mer, j'avoue ne pas m'y connaître assez pour vous donner une opinion sérieuse là dessus, mais sachant que les huîtres sont vivantes on ne les conserve pas plus longtemps que le soir du réveillon de Noël, les autres je pense qu'honnêtement s'ils n'ont pas été mangés je ne prendrai aucun risque sanitaire là dessus.

Donc, mon conseil référez-vous à votre poissonnier pour la consommation des produits de la mer, on ne se risque pas sans un avis certain !


3. Les légumes et autres accompagnements

Pour nos accompagnements, en général c'est ce qu'il nous reste le moins, en tout cas pour ma part. Nous avons souvent servis lors de nos soirées, des légumes verts, des pommes de terre, des préparations type flans de légumes, mini gratins, purées...

Et bien, on ne se casse plus la tête que ça, tout peut se congeler, juste on essaie de mettre des portions dans des sachets, c'est plus simple pour se servir plus tard, on prend la portion que l'on souhaite, on décongèle au micro-ondes et hop un accompagnement de prêt !

Pour faire une "portion type", je congèle environ 100g de préparation (après à vous de juger des portions) dans un sachet congélation.

Bien entendu, des accompagnements qui étaient au préalable déjà préparés, cuisinés et congelés (comme chez notre Potager Surgelé Picard ou chez Monsieur Thiriet) on ne les recongèle pas !


4. Le fromage

Au menu, on n'oublie jamais nos amis les fromages. Un beau plateau avec les saveurs de nos régions, voire d'autres pays c'est toujours un régal pour les naseaux papilles ! Personnellement, j'aurai beaucoup de mal de me priver de fromages, ou alors pour quelques jours seulement. Mais plus sérieusement, au moment des fêtes on veut toujours faire plaisir et en mettre plein les mirettes, résultat on se retrouve souvent avec plusieurs fromages qui ont été à peine entamés (bah oui en même temps entre l’apéro, les entrées, le plats, le trou normand et la salade, comment voulez-vous trouver encore de la place pour la suite, on se réserve souvent plus pour le dessert !)

Les fromages se distinguent en plusieurs catégories et celles que l'on retrouve sur nos plateaux sont majoritairement les pâtes molles, pressées non cuites et cuites et pâtes dures.

Ce qui est bien c'est que la quasi totalité des fromages peuvent se congeler.

Pour ma part, les pâtes molles sont plutôt manger, les congeler fait ressortir leur humidité et les saveurs sont plus "effacées". On peut mais le mieux c'est de les manger, surtout qu'un camembert ou un coulommiers sera tout aussi bon quelques jours après l'achat que le jour même !

Pour les pâtes dures, cuites et/ou non cuites, vous pouvez les congeler, mais encore mieux si vous les râper et vous les congeler dans des boites en plastiques hermétiques. Vous aurez ainsi du fromage râpé quand vous en avez envie !

On peut préparer des pâtes et parsemer de fromage râpé juste au moment de servir. Le fromage fondra juste ce qu'il faut pour le déguster !

Par contre tout ce qui est fromage frais, type chèvre frais, cottage cheese, faisselle... On oublie la congélation, à part les rendre flotteux cela ne les aide pas.

On peut toujours les utiliser les jours suivants en les servant avec des fruits poêlées, façon "Cervelle de Canut" ou encore juste avec un peu de sucre en poudre et un peu de cannelle !


5. Les desserts

Et oui, les voilà enfin ces desserts. Il arrive parfois qu'à la fin du repas, même après une pause bien reposante pour notre estomac, nous n'avons plus vraiment faim et bien sur on ne mange qu'une toute petite part de cette magnifique bûche, ou bien une petite bouchée de ce gâteau si beau.... Ahhhhhhhhhhhhhh, voilà ce qu'on dit après avoir avalé le dernier morceau, on ouvre son pantalon, on relâche les muscles et on commence à comater devant son assiette enfin vide !

Et bien sur ce que l'on retrouve souvent dans nos frigos le lendemain ce sont bien les desserts. Là j'avoue que le congélateur ne va pas vraiment nous aider, car souvent, les desserts de Noël contiennent de la crème , du beurre ou encore des fruits frais qui perdraient de leur fraîcheur pour se transformer en masse gluante et dégoulinante de flotte...

Mon seul conseil est de miser sur des desserts individuels, en verrine, en bouchées, ou en parts déjà proportionnées. 

Cela parait peut être étrange mais vous verrez que vous aurez beaucoup moins de pertes "restes" !

Si cela vous ai vraiment impossible de prévoir de si petites quantités, ou que vous êtes un aficionados des desserts "classiques" de Noël, vous pouvez toujours proposez ces desserts avec le café le lendemain !

Les roulés et les bûches coupés en petites rondelles, les gros gâteaux en petite carrés, les fruits en brochettes... Avec un petit café c'est top !

Pour terminer cette première partie, je tiens à préciser une petite chose que j'allais oublier. Penser à noter sur chaque sachet qui va aller au congélateur ce qu'il y a dedans ainsi que la date à laquelle ils ont été congelés. Cela vous évitera de trouver des morceaux de bouillon de volailles alors que vous cherchiez des bouchées feuilletées pour l'apéro !

A suivre...

***

Pour le moment, je m'arrête là je continuerai en fin de semaine je pense, j'espère que cela vous aidera un peu sur les après-fêtes !


Enjoy les amis !

Commentaires